Burn-out : pourquoi les soignants sont en première ligne et comment la gestion optimisée des plannings médicaux peut contribuer à le combattre

18/09/2018

 Les professions médicales et paramédicales sont parmi les plus touchées par le burn-out. Explications.

 

Toutes les études concordent : quel que soit le métier exercé (généraliste, interne, hospitalier, infirmière, sage-femme...), le taux de burn-out approche, voire dépasse les 40% parmi les professionnels de santé. Plusieurs facteurs spécifiques expliquent ce niveau inquiétant - le plus élevé de tous les métiers - explique Sarah Dauchy, psycho-oncologue à l'Institut Gustave Roussy à Villejuif (Val-de-Marne) : une charge émotionnelle très forte, des horaires changeants qui pèsent sur la vie familiale et sociale, un rythme de travail excessif et une forte tension, "surtout pour les non-décideurs qui sont soumis à des décisions changeantes et parfois contradictoires". 

 

A cela, il faut ajouter aussi des risques d'erreur aux conséquences dramatiques, des traitements qui peuvent se révéler toxiques, et un "idéal du soin" à la fois personnel et collectif, qui se heurte aux réalités des limites de la médecine. "Dans une société qui rêve de zéro douleur et de zéro détresse, les notions de "soigner", de "guérir" doivent être réexaminées", constate la spécialiste.

 

 

Lire la suite de l'article : www.lexpress.fr

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents

February 11, 2020

January 6, 2020

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Rentrons en contact
logo pour mail (1).png

Immeuble Le Phénix

1 350 av. Albert Einstein

34000 Montpellier

 

© OUTBURN 2019

Mentions légales

Site créé par Step'com